· 

Freedom Writers

Titre : Freedom Writers

Réalisateur : Richard LaGravenese

Bande annonce

Genre : Drame

Durée : 2h04

 

 

Pour la petite histoire :

 

Freedom Writers, à la base, c'est juste une suggestion Netflix qui m'a semblé pertinente malgré l'affiche trahissant légèrement l'âge du film. Bon, il y a aussi le fait qu'Hilary Swank est une actrice que j'aime beaucoup et que le synopsis m'a révélé un des sujets du film : l'écriture... que demander de plus pendant un petit confinement des familles ? Heureusement que mon Netflix est en anglais par contre, parce que Écrire pour exister c'est beaucoup moins vendeur comme titre je trouve. ^^"

 

 

Résumé du film :

 

Erin Gruwell, enseignante novice de 23 ans, a choisi comme premier poste un lycée difficile de Long Beach. Ses élèves l'ignorent superbement et se regroupent en clans, prêts à s'affronter au moindre prétexte. L'ambiance empire au fil des jours, en dépit des efforts sincères et maladroits d'Erin pour prendre en main cette classe "d'irrécupérables". Un incident mineur met finalement le feu aux poudres, donnant du même coup à Erin l'occasion d'ouvrir le dialogue avec les jeunes. Avec tact et humour, en évitant d'instinct le piège du paternalisme, Erin parvient à instaurer avec la classe un vrai rapport de confiance. Pas à pas, à travers l'usage de la parole puis de l'écriture, elle accompagne ses élèves dans une lente et délicate reconquête de leur amour propre, libérant en eux des forces, des talents et une énergie insoupçonnée... 

 

 

Ce que j'en ai pensé :

 

Pour faire simple... j'ai a-do-ré ce film ! Oui, je sais, avec cinq étoiles, on ne s'en serait pas douté un seul instant. Ok, il a pris un petit coup de vieux c'est sûr, mais quelle histoire ! Je sais qu'il y a plein de très jolis films inspirés d'histoires vraies aux États-Unis, en ce moment en particulier, ce n'est pas ce qui manque. Toutefois, j'ai été entièrement séduite par celui-ci.

 

Alors, déjà, oui, c'est inspiré de faits réels, et ça compte toujours pour quelque chose dans mon petit cœur de spectatrice un peu crédule. En plus, si ces histoires sont des faits réels, ça donne envie de croire un peu plus en l'humanité et ça met du baume au cœur ! Ce qui était particulièrement appréciable après avoir visionné Dark Waters, également inspiré de faits réels... (mais que pour le coup on aurait aimé que non)

 

Ensuite, j'ai vraiment eu une immense affection pour les personnages de ce film, qui m'ont profondément touché. J'ai aimé découvrir leurs histoires, tristes mais inspirantes, reflétant une réalité qui existe aux États-Unis, mais sûrement aussi sous sa propre forme dans les autres pays du monde, même le notre. J'ai été particulièrement émue de rencontrer Erin, petite enseignante utopiste qui veut y changer quelque chose, même si on lui met des bâtons dans les roues. Elle est l'exemple typique de ceux qui à leur petit niveau peuvent faire de grandes choses. Pour l'accompagner, ses étudiants aux vies difficiles et parfois ravagées. C'était bouleversant de découvrir tout ce qu'ils ont pu connaître et souffrir sans être même encore adulte.

 

J'ai aussi apprécié les valeurs portées par le film, de manière générale. Essayer de changer les choses même quand le système est déjà bien ancré et contre soi, essayer de comprendre l'autre avant de vouloir lui montrer notre vision des choses, développer la fraternité quand tout pousse pourtant les individus à se monter les uns contre les autres... 

 

Enfin, je dirais que j'ai été charmée par la façon dont le film est construit et les intrigues développées. Bien que le scénario tourne autour de certains clichés (mais c'est toujours plus ou moins le cas, non ?), il ne se contente pas de les aborder et les représenter mais joue avec et nous propose même quelques originalités. Je pense en particulier à la relation qui se dégrade entre Erin et son mari (le docteur Mamour :D) au fur et à mesure qu'elle s'investie auprès de ses jeunes... c'est assez cliché comme situation, mais l'issue en est touchante et bien tournée. Même les points de vue moins défendables auprès du spectateur sont amenés de façon humaine et compréhensible, et j'ai vraiment bien aimé ça !

 

Pour conclure, Freedom Writers est un véritable coup de cœur, que je reverrais certainement avec plaisir dans quelques temps, en cas de petit coup de mou notamment (peut-être un futur film doudou) !

 

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0